L’ Acupuncture équine et ses modes d’action

Les effets de l’aiguille :

L’aiguille d’acupuncture est composée deux métaux agissants comme un dipôle :
son insertion provoque une dépolarisation locale et induit une stimulation nerveuse périphérique qui va emprunter 2 voies:
→ arc réflexe (relation nerveuse avec l’organe atteint)
→ stimulation centrale ► axe neuro-endocrinien ► action généralisée
(métabolisme, immunité, circulation, sécrétions glandulaires, analgésie…)
Molécules en jeu : opioïdes, neuro-transmetteurs, neuro-hormones, interleukine, responsables de l’effet analgésique,apaisant,équilibrant .

Et l’aiguille d’acupuncture va décharger le potentiel électrique des tissus inflammés.

Les aiguilles restent en place 2 à 20 minutes selon l’état de déséquilibre des points et l’espèce animale (action et résultat plus rapides chez les chevaux).
Chaque aiguille « travaille » à une vitesse différente, son temps d’action est une fois encore dépendant de l’intensité du déséquilibre sur le méridien. Les aiguilles tombent parfois d’elles-mêmes lorsqu’elles ont « terminé » leur action (les différences de tension tissu-aiguille s’annulent, le tissu conjonctif sous-jacent « relâche » l’aiguille).


Indications en médecine équine 

– Système locomoteur: pathologies ostéo-articulaires dégénératives (OCD, arthrose…) et traumatiques, dorsalgies, lombalgies, tendinites, myosites, maladie naviculaire, fourbures…
– Troubles nerveux: névralgies, ataxie (Wobbler), cornage
– Troubles du comportement (stress, headshaking, abattement…)
– Troubles de la fertilité et des cycles hormonaux (problèmes ovariens)
– Troubles endocriniens (cushing, syndrôme métabolique…)
– Système respiratoire : bronchites, emphysème (COPD)
– Système digestif : ulcères gastriques, douleurs abdominales, coliques non chirurgicales mineures et/ou récurrentes, troubles hépatiques et métaboliques
Renforcement du système immunitaire (EHV4, sarcoïdes, vaccinations…Allergies!)
– Dermatologie
– Système cardio-vasculaires (lymphangite, œdème,…)

Intérêts de l’Acupuncture équine

Les tracés des méridiens correspondent aux grandes lignes de tensions et flexions musculo-squelettiques. Si le corps était un navire, l’ostéopathie  aligne les poulies ,l’acupuncture retend ou détend les cordes, les fascias et les muscles sont les voiles. Ainsi va l’harmonie du mouvement léger et en avant .

Pour aider les organes internes, j’utilise des points forts de projection des organes à la surface de la peau. Ces points sont d’ailleurs décrits également en physiologie occidentale et correspondraient à la projection sympathique des organes en surface du corps via les fibres nerveuses sympathiques cutanées ‘Ad’. Mais la médecine occidentale n’a pour l’instant pas utilisé cette projection nerveuse cutanée dans laquelle la médecine acupuncturale règne pour l’instant en maître .

Vidéo